Guide voyage France

Visiter Vincennes (Bois, parc, musées et château de Vincennes)

Le Bois de Vincennes touche Paris à l’est. Outre ses installations sportives et ses itinéraires pour joggeurs et promeneurs, il contient un très grand zoo, un parc floral de tout premier ordre, un jardin d’acclimatation, et surtout un château-fort royal majestueux et important dans l’histoire de France : le “Versailles du Moyen-Age”.

LE BOIS

Sélection d'activitées notées par des milliers de touristes !

Forêt Royale au départ, elle fut entourée d’un mur de 12 km dans laquelle un gibier impressionnant était lâché. Au XVIIe siècle, l’endroit devint très prisé pour les balades. La ville de Paris en fit un parc à l’anglaise à partir de 1860 et le champ de courses hippiques fut également créé. Il comprend de très nombreuses attractions, espaces de détentes, 2 lacs ou naviguer en barque (Dausmenil et Minimes), aires de loisirs pour enfants…

www.boisdevincennes.com

LE PARC FLORAL

Le Parc floral fut inauguré en 1969. Il fait 31 hectares, et quinze mois de travaux auront été nécessaires avant que les premières plantations ne soient effectuées.

L’architecture du Parc s’inspire très librement du style japonais popularisé à l’époque de sa conception par les Jeux Olympiques de Tokyo de 1964. Les envolées des toitures du restaurant et les vagues de pavés de l’entrée sud rappellent le Stade Olympique de Yoyogi par Kenzo Tange.

La manière d’articuler les 28 pavillons et les patios horticoles à thèmes fait penser à l’architecture de la Villa Impériale de Katsura. Les toitures débordantes, les allées semi couvertes noyées dans la végétation et les charpentes hortogonales des pavillons sont autant de clins d’oeil à leur modèle. Le parc comprend également un hall qui sert de centre d’expositions et de manifestations.

Le traitement en finesse de ces références donne au site une élégance et une personnalité à part parmi les jardins contemporains.

Un parc de sculptures : Dans le cadre de l’aménagement du Parc, Bernard Anthonioz développa une politique de commandes auprès de jeunes artistes, Stahly, Agam, Penalba, Tinguely, Jean-Pierre Raynaud ou de plasticiens confirmés comme Giacometti ou Calder. Pour la première fois, entre 1969 et 1971, des commandes éphémères furent réalisées.

La thématique des paysages :

– 650 iris différents.

– Plusieurs thèmes végétaux : prairie de bulbes, miroir d’eau avec sa fontaine monumentale de François Stahly, vallée des fleurs, pinède et sa végétation d’azalés, de rhododendrons et de camélias, paysages aquatiques ou campagnards.

– Le parc abrite 7951 taxons référencés de fleurs, bulbes et arbres, dont des collections nationales de géraniums, d’astilbes et d’iris, ainsi qu’une collection agréée de fougères rustiques et de paeonia herbacées.

– Le Parc Floral organise chaque automne un concours international de dahlias et présente au printemps plus de 250 variétés de tulipes.

Ne pas manquer le jardin des quatre saisons, la Vallée des fleurs, le jardin des papillons…

Il existe aussi Structures d’initiations, bibliothèque…

Et aussi : jeux gratuits, tables de ping-pong, structure à grimper de dix mètres de haut, balançoires, tunnels et autres cachettes qui raviront le petits. Des attractions payantes : le circuit des Tacots, la piscine à boules, les balades en Bateaux Mouches, circuit de formule 1, sulkys à pédales, un mini-golf vous fait traverser Paris et ses monuments.

Spectacles gratuits de théâtre, de musique, de chansons, de marionnettes, de magie, de cirque…

Accès : il est situé face à l’esplanade sud du château de Vincennes. Métro : Château de Vincennes.

Il est ouvert au public tous les jours de l’année à des tarifs variant de 0,5 à 4€ selon les saisons et les floraisons.

Le parc abrite deux restaurants, une scène de spectacles (l’Espace Delta) en semi plein-air, un théâtre et un spectacle de marionettes ainsi qu’un vaste espace de jeux pour enfants.

Privilégier les saisons de floraisons (avril à juin et septembre octobre) pour apprécier la diversité de ses collections.

– Renseignements : 3975 ou 01 43 28 41 59

SITE INTERNET

ZOO DE VINCENNES

Le Parc Zoologique de Paris dépend du Muséum national d’histoire naturelle et couvre une superficie de 14,5 hectares. Il comporte un rocher artificiel haut de 65 m, sur lequel on peut notamment apercevoir des mouflons.

Inauguré en 1934, le zoo est construit sur le modèle innovant de celui de Hambourg. Il fait suite au petit zoo temporaire aménagé dans le Bois de Vincennes lors de l’exposition coloniale de 1931 afin de faire découvrir au public parisien des animaux exotiques ainsi que les villages indigènes reconstitués que l’on qualifiera plus tard de zoos humains. Il fut construit selon le modèle architectural proposé par Karl Hagenbeck, un modèle révolutionnaire pour l’époque, qui visait à présenter les animaux sur des plateaux, dans des fossés et des enrochements sans que le public en soit séparé par des barreaux.

De grand travaux de restauration sont prévus jusqu’à 2008.

53, avenue de Saint-Maurice

Métro : Porte Dorée

Individuels et groupes : visite libre sans réservation (renseignements : 01 44 75 20 00).

Temps de visite à prévoir : 2 h.

Ouverture :

– tous les dimanche de 09:00 à 18:30

– tous les jours fériés de 09:00 à 18:30

– tous les jours de 09:00 à 18:00

Site internet

LA FERME DE PARIS

La ferme Georges-Ville, plus communément appelée Ferme de Paris, est une ferme pédagogique, située à côté de l’hippodrome. Elle accueille les visiteurs gratuitement le week-end (l’après-midi), et les groupes scolaires (sur réservation) en semaine. Les principaux animaux (cochons, vaches, lapins, moutons, chèvres..) d’une ferme traditionnelle, ainsi que certaines cultures, sont représentées (mais en petite quantité ou surface).

Site internet

Métro : Château de Vincennes + marche de 15mn

JARDIN TROPICAL DE PARIS

Plusieurs bâtiments de l’exposition coloniale ont été vandalisés et incendiés, la plupart des autres sont laissés à l’abandon et se dégradent, les plantations exotiques ont totalement disparues : L’état d’abandon du jardin actuel reflète le regard que la France porte sur son histoire coloniale. Il n’est pas question de démolir les vestiges de l’exposition de 1907 mais la mise en valeur du site reste limitée. L’histoire des zoos humains est gênante, la mémoire de cet empire est encombrante comme si l’histoire coloniale n’appartenait plus à l’histoire de France depuis les indépendances.

D’autres bâtiments, mieux préservés, sont consacrés à la recherche et à l’enseignement. On peut s’interroger sur le fait que ces organismes, dont certains sont spécialisés en agronomie, n’aient pas su entretenir un minimum cet étonnant patrimoine végétal, situé de plus à quelques centaines de mètres de l’école d’horticulture du Breuil.

Le jardin fut acquis en 2003 par la Ville de Paris qui a entrepris un programme d’aménagement. La pose de clôtures, isolant les bâtiments délabrés dangereux, et ceux consacrés à la recherche, du reste du jardin, ont permis de rouvrir l’accessibilité au public.

FOIRE DU TRONE

La Foire du Trône est une fête foraine parisienne, autrefois appelée « fête du pain d’épice » qui se tient chaque année depuis durant une période de deux mois en avril et mai sur la pelouse de Reuilly.

Métros : Porte Dorée, Liberté et Porte de Charenton

AQUARIUM DE LA PORTE DORÉE

Toujours dans l’esprit colonial du parc, le beau palais de la porte Dorée accueillait le musée des Arts Africains et de l’Océanie jusqu’à l’ouverture du Musée des Arts Premiers quai Branly. Mais l’aquarium tropical est resté et il permet toujours de découvrir une très grande variété de poissons, pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Le palais et l’aquarium sont ouverts tous les jours, sauf le mardi, de 10h00 à 17h15 y compris les samedis, dimanches et jours fériés.

– 293, avenue Daumesnil – tél : 01 44 74 84 80

www.aquarium-portedoree.fr

On trouve aussi dans le parc de Vincennes : le temple bouddhique de Paris, l’école du Breuil (horticulture et paysages, beaux jardins), … et plein d’autres choses… www.boisdevincennes.com

AMBIANCE

Parmi les grands événements du Bois de Vincennes, notons le festival de jazz chaque année et le festival America tous les deux ans qui remportent des succès incroyables. America est le “festival des cultures et auteurs d’Amérique du Nord”, qui regroupe, entre autres, des écrivains Canadiens, Américains, mexicains, caribéens, antillais…

www.parisjazzfestival2007.fr

www.festival-america.com

 

Le Château

Il est composé d’un imposant donjon haut de 52m. et d’un ensemble du 17e siècle, composant ainsi le seul château-fort royal subsistant en France (les autres ayant été transformés en palais)

Son histoire : La forêt de Vincennes fut acquise par l’Etat au 11e siècle. Philippe Auguste y fit bâtir un manoir, et Saint-Louis y ajouta la Sainte-Chapelle qui fut ensuite rebâtie par Charles V. C’est ici que Saint-Louis rendait la justice au pied d’un chêne.

Le château-fort fut commencé par Philippe VI et terminé par Charles V en 1370. En 1652, Mazarin alors gouverneur de Vincennes, fait élever les pavillons du Roi et de la Reine, de style classique. En 1660, Louis XIV (qui a 22 ans) y passe sa lune de miel. A ce moment-là, le donjon avait déjà été transformé en prison, n’étant plus habité par les rois. Jusqu’en 1784, y furent emprisonnés : le Grand Condé, le prince de Conti, le cardinal de Retz, Fouquet, Diderot, Sade, Mirabeau…

En 1738, le château devint également un atelier de porcelaine, puis un arsenal sous Napoléon Ier qui arase les tours et supprime mâchicoulis et créneaux. Il retransforme le donjon en prison d’Etat.

Le plus célèbre gouverneur de la place fut le général Dausmenil avec sa jambe de bois. En 1814, alors que les Alliés lui ordonnent de livrer la place, il leur lance : “rendez-moi ma jambe et je vous rendrai Vincennes”. Et il tint bon ! En 1830, les insurgés voulaient libérer les ministres de Charles X emprisonnés à Vincennes vinrent parlementer avec Dausmenil. Il les menaça en cas d’attaque : “Je me fais sauter avec le château et nous nous rencontrerons en l’air”. Les insurgés se replièrent alors !

Le fort à côté du château fut ajouté sous Louis-Philippe au XIXe siècle. En 1804, le duc d’Enghien fut fusillé dans les douves du château. Le 15 octobre 1917, la célèbre Mata Hari est fusillée pour espionnage dans les fossés de la forteresse de Vincennes. Enfin, en août 1944, les troupes allemandes y fusillèrent 26 résistants. Ils endommagèrent le pavillon du roi avec des mines, et le pavillon de la Reine fut incendié.

La visite : il est préférable de commencer par l’extérieur, et même par l’extérieur des remparts : par les talus des douves. En faire le tour donne un très bon point de vue sur l’ensemble.

L’esplanade : la tour du Bois en son centre fut donc rabaissée pour en faire une porte d’honneur. De chaque côté, les arcades classiques s’ouvrent sur le bois. Du pont, on apperçoit dans le fossé de droite, au pied de la tour, la colonne érigée à l’endroit où fut fusillé le duc d’Enghien, prince de Condé. Son corps tout d’abord enterré ici, fut transféré par la suite dans la Sainte-Chapelle.

La tour du village est la seule avec le donjon à ne pas avoir été rabaissée. Elle fait 42 mètres et était la résidence des gouverneurs de Vincennes.

La Sainte-Chapelle : Elle fut débutée par Charles V pour remplacer celle de Saint-Louis, sur le plan de la partie haute de la Sainte Chapelle de Paris, mais ne fut terminée que sous Henri II. De style gothique (à

part ses vitraux), sa façade est en Flamboyant avec de belles rosaces. Les magnifiques vitraux du choeur sont du XVIe, un chef d’oeuvre Renaissance représentant l’Apocalypse.

Le donjon fait donc 52 mètres, et il possède 4 tourelles. Après une longue restauration, il est partiellement rouvert aux visites depuis 2007. Une enceinte fortifiée, la “chemise” protège le donjon lui-même et contient un chemin de rond couvert et un châtelet défendant son pont-levis. A partir du deuxième étage, un escalier de 150 marches donne accès à la terrasse, depuis laquelle on domine tout le bois. Une vue vraiment magnifique.

La partie Classique, qui donne sur l’esplanade, est donc entourée des portiques et des pavillons du Roi et de la Reine. Anne d’Autriche vécut dans ce dernier. Et Mazarin mourut dans le pavillon du Roi.

Ouvert du 1er septembre au 30 avril de 10h à 12h et de 13h à 17h

Et, du 2 mai au 31 août : de 10h à 12h et de 13h à 18h

Attention : Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 11 novembre, et 25 décembre.

L’entrée principale est sur l’avenue de Paris

Tél/Fax : 33 / (0)1 48 08 31 20

Métro : Château de Vincennes

www.chateau-vincennes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *