Visiter Lyon – Guide voyage

Capitale des Gaules
– Lugdunum fut fondée en 43 avant J.C. sur la colline de Fourvière. En 27 avant JC, la ville devient la capitale des Gaule. L’amphithéâtre des Trois Gaules s’élève alors sur les pentes de la Croix-Rousse, là où chaque année se rassemblent les délégations des tribus gauloises qui viennent jurer fidélité à l’empereur et à Rome. Amphithéâtres, temples et aqueducs font de Lugdunum une merveille pour l’époque.
– Puis vint le temps des Chrétiens, de saint Pothin et de sainte Blandine, morts en martyrs en 177 sous le règne de Marc Aurèle, et qui marquèrent l’histoire d’une ville où la pratique religieuse est toujours très importante. Saint Irénée, qui succéda à Saint Pothin, fut également un grand théologien.
– Durant la Renaissance, Lyon et ses « Canuts » développent le commerce de la soie.
– Lyon fut très royaliste durant la Révolution Française.
– André-Marie Ampère (1775 – 1836) était un physicien et mathématicien qui inventa le Télégraphe électrique et de l’électroaimant, mais également théoricien de l’électromagnétisme.
– Les Frères Lumière : Louis Lumière (1864 – 1948) et Auguste Lumière (1862 – 1954) : ces lyonnais sont considérés comme les inventeurs du Cinéma.
– Pendant la seconde guerre mondiale, Lyon est dans la zone libre jusqu’en 1943. Proche de la frontière d’avec la France occupée par les Allemands, elle devient le théâtre de toutes les tensions entre collaborationnistes et résistants. Héros de la résistance, Jean Moulin sera capturé à Calluire pour être torturé à mort par la Gestapo lyonnaise et son chef, Klaus Barbie. La ville sera bombardée le 26 mai 1944 par les Alliés, puis libérée le 3 septembre.
Lyon est aujourd’hui la 3e plus grande ville de France.
Outre leur accent (considéré comme « un peu traînant »), les Lyonnais ont des mots de vocabulaires particuliers, comme par exemple les « gones » (garçons) et les « fenottes » (filles).
Visiter Lyon
Lyon est dominée par deux collines : La Croix Rousse et Fourvière, séparées par la Saône. Il fait bon flâner dans les vieilles rues des pentes de la Croix-Rousse ou en bas de Fourvière, dans le quartier Saint-Jean, du nom de la cathédrale. Fourvière, la Croix-Rousse et la Presqu’île sont classés patrimoine de l’humanité par l’UNESCO depuis 1998.
Fourvière
Cette impressionnante basilique blanche qui domine toute la vallée fut commencée en 1872. Plus d’un millions de personnes vont la visiter chaque année, et aussi admirer la vue sur la ville depuis la colline.
Des pèlerinages y montent chaque 8 décembre au soir pour la fête de l’Immaculée Conception.
La Tour métallique à côté est un relais de télévision.

Sur la colline on peut également voir le théâtre antique et l’odéon, qui sont tous deux gallos-romains.

Saint Jean ou « Vieux Lyon »
– La Primatiale Saint-Jean-Baptiste (ou Cathédrale Saint-Jean) dans le Vieux Lyon est le siège du premier évêché de France, « l’Evêché des Gaules ». Traditionnellement, l’archevêque est nommé « Primat des Gaules », c’est à dire supérieur des autres hommes d’Eglise en France.
De part et d’autre de la cathédrale, de nombreuses rues anciennes et commerçantes, vers l’Eglise Saint-Georges d’une part (messes en latin) et de l’autre côté où se trouvent de nombreuses Traboules.
Les Traboules
Dans le Vieux Lyon, comme à la Croix-Rousse, les pâtés de maisons sont traversés par de très nombreux passages et cours intérieures, les Traboules, qui constituent l’une des principales attractions de la ville.
Vous pourrez trouver des circuits dans les Traboules ici : http://www.lyontraboules.net/parcours.php
La Croix-Rousse
Egalement visitées pour les ruelles anciennes, à flanc de colline, les « pentes de la Croix-Rousse » sont le théâtre d’une vie nocturne agitée. Elles remontent jusqu’au Plateau de la Croix-Rousse.
Saint-Bruno des Chartreux
Cette église magnifique à la Croix-Rousse, « splendeur du gothique », fut principalement construite entre 1590 à 1690. http://www.baroque-stbruno.org/
La Presqu’île
Entre Saône et Rhône, et entre la Croix-Rousse et la place Carnot, est le principal quartier commerçant de la ville. De part et d’autres de la place Bellecour, la rue de la République, et la rue Victor Hugo en sont les artères piétonnes.

L’Hôtel de Ville

sur la place des Terreaux est du XVIIe siècle, avec sa magnifique fontaine de Bartholdi acquise en 1890. Le marquis de Cinq-Mars, qui conspira contre Richelieu fut exécuté sur cette place. Depuis lors, des lyonnais pensent que cela porte malheur de passer par le centre de la place, lieu de l’exécution.
Fontaine et très jolie place du théâtre des Jacobins.
L’Hôtel-Dieu, hôpital qui s’étend sur près de 400 mètres au bord du Rhône.
La place Bellecour
Elle est la 4e plus grande place de France, mais la toute première place piétonne d’Europe. En son centre, une statue équestre du roi Louis XIV.
Saint-Martin d’Ainay
Basilique romane construite à la fin du xie siècle et consacrée par le Pape Pascal II (1099-1118) le 29 janvier 1107, Ainay a, entre autres merveilles, un très joli clocher-porche.
En excentré :
Parc de la Tête d’Or
Ce grand et vaste parc est dans le VIe arrondissement.
La Part-Dieu
Le quartier s’est doté d’un grand centre-commercial moderne jouxtant la gare TGV.
Musées, attractions

– Le Musée des Beaux-Arts

(Palais Saint-Pierre).
Certainement l’un des plus beaux musées d’Europe.
Musée des Beaux-Arts de Lyon
20 place des Terreaux 69001 Lyon
Entrée des expositions : 16 rue Edouard Herriot
Métro Hôtel de Ville – Louis Pradel
Le Musée de la
Civilisation gallo-romaine
surplombant le site des Théâtres antiques.
17 rue Cléberg (Fourvière)
69005 Lyon – Tél. : 04 72 38 49 30 fourviere@rhone.fr
Le Museum d’Histoire naturelle ou Musée Guimet
28 boulevard des Belges, près du parc de la Tête d’Or.
L’Institut Lumière
Traite du cinéma, de sa création…
Autour de la place Ambroise Courtois
Quartier Montplaisir – http://www.institut-lumiere.org/
Le Centre d’histoire de la résistance
et de la déportation (CHRD)
14 Avenue Berthelot 69007 Lyon
Tel : 04 78 72 23 11 – Mail : chrd@mairie-lyon.fr
Le Musée des Tissus et des Arts décoratifs
34 rue de la Charité, dans le 2e arrondissement

Le Musée d’Art contemporain

(près du parc de la Tête d’Or)
Cité Internationale
81 quai Charles de Gaulle
69006 Lyon
Téléphone +33 4 72 69 17 17 ou +33 4 72 69 17 18
L’Aquarium du Grand Lyon
6000 exemplaires d’environ 450 espèces différentes visibles dans 40 aquariums ainsi que dans l’exposition « la mer en mini »! Une ballade marine fantastique et ludique à travers 4 salles de présentation.
Aquarium du Grand Lyon
7, rue Stéphane Déchant
69350 La Mulatière/Lyon
Tél: 04 72 66 65 66 – http://www.aquariumlyon.fr/
Théâtre :
Les marionnettes de Guignol, de son comparse Gnafron ou du gendarme flageolet sont nées à Lyon de l’imagination d’un Canut mis au chômage par la Révolution Française. De Polichinelle, il passa vers 1805 à Gnafron, cordonnier saoulard et irritable, avant de créer Guignol en 1808.

GUIGNOL de LYON

Compagnie des Zonzons
2, Rue Louis Carrand
69005 Lyon – Tél. :04.78.28.92.57
GUIGNOL, un GONE de LYON
Compagnie Daniel STREBLE
65, Boulevard des Canuts – 69004 Lyon
Tél. : 04.72.07.87.70 Site internet
LA MAISON DE GUIGNOL
2, Montée du Gourguillon
69005 Lyon
Tél. : 04.72.40.26.61 Site internet
LE VERITABLE GUIGNOL du VIEUX-LYON
Direction : Yvonne MORITZ
Parc de la Tête d’Or
69006 Lyon
Tél. : 04.78.93.71.75 Site internet
La Maison de la danse organise entre autres la Biennale de la danse ( http://www.biennale-de-lyon.org/)
Fêtes

– Fêtes des Lumières : La plus grande fête de la ville est bien entendu celle de l’Immaculée Conception, la fête des Lumières du 8 décembre où les Lyonnais mettent des bougies sur leurs balcons, et la municipalité éclaire la ville de toutes les couleurs. Une merveille. Pèlerinages à Fourvière en soirée.

– Les Nuits de Fourvière (Théâtre, Musique, Danse, Cinéma de juin à août. http://www.nuits-de-fourviere.org/
– Le Festival des Nuits sonores. Musique électronique pendant 4 jours en mai : http://www.nuits-sonores.com/index.php
– La Biennale d’Art contemporain de Lyon expositions d’arts les années impaires : http://www.biennale-de-lyon.org/
– Y Salsa festival, fin juin sur l’île Barbe : http://www.y-salsa.com/

– Spectacles, Loisirs, cinémas : http://www.lyonpoche.com/

Sport
– L’OL (Olympique Lyonnais) domine le championnat de football français depuis une demi-douzaine d’années. Certains célèbres footballeurs sont d’ici où ont fait leur carrière à l’OL, comme : Sabri Lamouchi, Bruno N’Gotty, Youri Djorkaeff, Raymond Domenech, Luis Fernandez, Ludovic Giuly ou Bernard Lacombe.
L’ASVEL, équipe de basket de Lyon-Villeurbanne est également dans l’élite.
– Le pilote de Formule 1 Olivier Panis est également lyonnais.
Sites internet
www.lyon-france.com que nous remercions pour les photos.
Transports :
– Lyon compte deux gares TGV : la Part-Dieu à l’est, et Perrache en plein centre sur la presqu’île. A noter que des trains-navettes partent régulièrement de la première vers la deuxième.
– La ville est très bien desservie par les transports en commun : tramway, bus ou métro.
Dans les environs
– Les Stations de ski des Alpes
– Les vallées de l’Ardèche
Cuisine
Lyon est réputée être la capitale française de la gastronomie. Elle est connue pour ses Bouchons et leur fameuse cuisine de bistrot, souvent à base de charcuterie. Parmi les spécialités, notons la rosette et le Jésus, le tablier de sapeur, le cervelas, les quenelles de poissons, le Coussin de Lyon ou le Sarment du Beaujolais (confiseries), les papilottes, les bugnes… Le plus célèbre chef lyonnais est Paul Bocuse, Trois étoiles au Guide Michelin depuis 1965. Notons aussi les Frères Troisgros à Roanne (à l’ouest de Lyon).
Vins
Les vins accompagnant la cuisine lyonnaise proviennent tous de la région, comme le Beaujolais (nouveau ou pas) dont les vignobles sont au nord de Villefranche, à une vingtaine de kilomètres au nord de Lyon ; Les Coteaux du Lyonnais dans le sud-ouest de la ville, et bien évidemment les Côtes du Rhône, dans la vallée du fleuve, entre Lyon et Vienne.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *