Visiter les chutes du Niagara

Les magnifiques chutes Niagara (Niagara Falls en Anglais), souvent appelées “chutes DU Niagara”, sont à la frontière de l’Etat de New-York aux USA et de l’Ontario canadien. Une ville nommée Niagara Falls est partagée par les deux pays, de chaque côté de la frontière, des ponts permettent de passer d’un côté à l’autre. Elles sont les plus importantes chutes d’Amérique du Nord.

On peut mieux voir les chutes du côté Canadien, où elles tombent de 52 mètres sur une largeur de 792 mètres, que du côté américain (chutes de 21 mètres sur 323m de large).

Il y a en fait 3 chutes :

– Le « fer à cheval » (Horseshoe Falls) ou chutes canadiennes

– Les « chutes américaines » (American Falls)

– Le « voile de la mariée » (Bridal Veil Falls), d’une taille moindre.

Le mot Niagara viendrait du nom de la tribu iroquois Ongiara : « le détroit ». Ces chutes séparent le lac Erié du lac Ontario.

Selon des légendes amérindiennes, Lelawala, une magnifique jeune femme, fut fiancée par son père à un brave homme qu’elle méprisait. Plutôt que de se marier, Lelawala choisit de se sacrifier à son véritable amour He-No, le dieu du tonnerre qui vivait dans une cave derrière le « fer à cheval ». Elle amena son canoë jusqu’au rapide de la rivière Niagara et fut renversée par-dessus bord. He-No la rattrapa alors qu’elle tombait et leurs esprits seraient liés ensemble à jamais dans le sanctuaire du dieu du tonnerre, à l’abri des chutes.

La zone fut visitée par l’explorateur français Samuel de Champlain dès 1604.

L’énergie considérable des chutes du Niagara est convertie en électricité par une usine hydroélectrique. 4 gigantesques tunnels captent les eaux un peu plus loin pour les faire passer dans des turbines.

Depuis le premier casse-cou, en 1829, un certain nombre de personnes ont tenté de descendre les chutes par divers moyen : à pieds, avec cable, en tonneau… de nombreuses expériences s’étant évidemment soldées par la mort des intrépides. Toute tentative est par ailleurs interdite.

Avec la sortie du film Niagara en 1953, dans lequel jouait Marilyn Monroe, les chutes ont connu un regain touristique ; pour arriver aujourd’hui à un nombre de visiteurs avoisinant les 15 millions par an !

Les deux villes accueillant des millions de touristes, elles offrent évidemment tous les services possibles et imaginables. Il faut compter deux heures pour y aller depuis Toronto, 5h depuis Montreal. N’oubliez pas votre passeport pour passer la frontière.

Côté canadien, les chutes sont magnifiquement illuminées en soirée, jusqu’à minuit.

En souterrain, un chemin mène dans des chambres d’observations qui donnent l’illusion d’être à l’intérieur même des chutes. Le point d’observation de la tour Skylon, située non loin de là, offre le point de vue culminant sur les chutes, et dans la direction opposée, permet de voir aussi loin que Toronto.

Les croisières Maid of the Mist (nommées d’après un personnage de la mythologie indienne Ogiara), transportent des passagers dans les tourbillons derrière les chutes

Le long de la rivière Niagara, le Niagara River Recreational Trail (chemin récréatif de la rivière Niagara) parcourt les 56 km séparant Fort Erie de Fort George, et présente de nombreux sites historiques de la guerre de 1812.

Des téléphériques transportent également les visiteurs au-dessus du tourbillon, derrière les chutes.

Ville de 78 815 habitants, la partie canadienne est une aire touristique développée autour des chutes pour inciter les touristes à prolonger leur séjour et rehausser l’attrait de la ville. De plus en plus, Niagara Falls est également connue pour son casino, Casino Niagara. On y retrouve également un parc d’attraction centré sur les spectacles aquatiques, Marineland.

Site de la ville :

www.niagarafallstourism.com

Les bons de notre partenaire getyourguide.fr :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *