Guide voyage France

Visiter le Finistère Nord (Ouessant, Aber Wrac’h, Brest…) – Guide de Voyage

La « fin de la terre », partie la plus occidentale d’Europe, ou  plus de 100 000 habitants (sur 800 000) parlent encore Breton. Une région ou les traditions bretonnes sont extrêmement bien conservées. Les fest-noz et autres festivals perpétuent la musique celtique locale. La peinture est très vivante principalement autour de Pont-Aven dans le sud.

Les légendes courent encore dans les landes où l’on raconte les exploits des grands rois Bretons, Gradlon par exemple dont la fameuse Cité d’Ys fut engloutie par les flots au large de Douarnenez, ou encore Arthur et ses chevaliers hantant encore la forêt du Huelgoat.

Sélection d'activitées notées par des milliers de touristes !

Les plus grandes villes du Finistère sont Brest, Quimper et Morlaix, toutes trois desservies par le TGV de Paris et des aéroports.

Visitez également notre page sur le Centre-Finistère (Hulgoat, Monts d’Arées et les Enclos Paroissiaux).

Les sites touristiques les plus importants sur les côtes : Ile d’Ouessant, Pointe du Raz, Quimper, Concarneau, Pont-Aven, presqu’île de Crozon, Pays Bigouden, pays des Abers.

Il est à noter que 99% des petits ports du Finistère sont des endroits aux charmes incommensurables. Il est évidemment impossible de tous les énumérer ici, mais si vous avez du temps, n’hésitez pas a vous y aventurer…

Finistère Nord

Saint Jean du Doigt

Ce nom vient d’une relique du doigt de saint Jean-Baptiste conservée dans l’église. Tous les ans, un Pardon de la St Jean y est organisé le dernier dimanche du mois de Juin avec après une procession de personnes habillées en costumes traditionnels Bretons. Une messe est célébrée avant la procession vers  le feu de la Saint Jean.

L’église, XVIe siècle flamboyant, comprend toutefois une nef du XVe. Très belle tour-clocher entourée de deux ossuaires d’attache XVe siècle et XVIIe siècle. Elle est entourée d’un cimetière, lui-même dans un mur d’enceinte.

www.tourisme.fr/office-de-tourisme/plougasnou.htm

Locquirec

Un large éventail d’activités de loisirs vous est proposé dans la région de Locquirec, Guimaëc, Lanmeur.

Que ce soient les activités liées à la mer, les excursions et sorties en mer, les animations culturelles et festives, les randonnées, vous trouverez toujours de quoi vous occuper, ou occuper vos petits.

http://www.locquirec.com/

Pointe de Primel

Sur le grand rocher, haut de 50 mètres, avec sa presqu’île en queue de comète, on domine la magnifique baie de Morlaix. Les promenades sont fantastiques sur la pointe ou vers le cairn de Barnenez.

Cairn De Barnenez

Situé sur la presqu’île de Kernéléhen, dans le Finistère-Nord, le cairn (gros tumulus) de Barnenez constitue l’une des premières traces, en Europe, de construction en matériaux durables. Ce gigantesque mégalithe remonte au Néolithique, période qui correspond à l’apparition de la pierre polie, de l’élevage et de l’agriculture en Europe. Au sommet d’une colline , cette curieuse construction du fond des âges se caractérise par son aspect allongé et par son ancienneté, puisqu’il date de 4 500 à 3 500 ans avant J.-C. Ses longs couloirs qui mènent à des chambres funéraires peuvent être interprétés comme des espaces funéraires ou des lieux d’initiation. Ce monument intrigue par son envergure : 72 mètres de long pour environ 20 à 25 mètres de large, selon les endroits, et 9 mètres de hauteur. C’est un peu la pyramide égyptienne de la Bretagne  (en moins haut !) ! L’ensemble de ces pierres équivaut, en volume, à 6 500 à 7 000 mètres cubes et à un poids de 12 à 14 000 tonnes. Il regroupe en réalité deux cairns juxtaposés, sauvés in extremis de la destruction en 1955. La pierre est décorée d’idoles en écusson, de signes gravés en forme de V et de haches piquetées. Ce monument a également livré de nombreux silex, des tessons de poteries et des haches polies.

Église Notre-Dame-du-Bon-Secours 

Elle fut construite en 1873 à l’emplacement de l’ancien cimetière de l’île. Elle conserve l’étole dite de Saint-Pol, tissu oriental datant du VIIe siècle.

Le phare de l’île de Batz fut construit en 1836, il est situé à l’ouest de l’île. Du haut de ses 44 mètres, il offre une vue panoramique magnifique sur l’île et la côte.
Ouvert de mi-juin à mi-septembre.

A pied : sur les nombreux sentiers, randonneurs ou promeneurs sont rois.
A vélo : locations : M. Prigent : 02 98 61 76 91 – M. Le Saout : 02 98 61 77 65
A cheval : centre équestre « Les écuries de Batz » : 02 98 61 78 91. Promenades accompagnées et promenades en calèche.
En taxi – Tax’île : 06 09 45 23 64 http://www.taxi-ile-de-batz.fr

Pêche en mer : Association Barabord 06 60 09 74 99. Promenade en mer avec les Compagnies de vedettes en été.

On accède à Batz par bateau au départ de Roscoff.

http://www.iledebatz.com/

PLOUESCAT

Jolie petite station balnéaire avec ses rochers fantastiques (le Gisant, le rocher du chien…), un menhir de plus de sept mètres de haut, son allée couverte de Guirnivit, sur la plage… Le circuit de randonnée GR34, présente également de beaux paysages sur la Baie du Kernic, le petit port de pêche et la plage de sable blanc. Coté champs, la vallée de Kerzéan, sa chapelle et ses panoramas verdoyants sont agréables aux promenades. Sur l’un des rares hippodromes marins de France :, Depuis 1882, au mois d’août, l’hippodrome marin de la Baie du Kernic organise des courses hippiques 

spectaculaires pendant 48h.

Toutes activités nautiques et balnéaires.

www.tourisme-plouescat.com

Tél : 02 98 69 62 18

Aber Wrac’h et Aber Benoît

« Aber » est un mot breton qui désigne un bras de mer, un « fjord ».  Les paysages du « pays des abers » sont fantastiques pour les randonnées.

Site Internet

 

Brest

Une ville fortifiée dès le IIIe siècle. Malheureusement, les bombardements alliés ont réduit cette ville en cendres durant la seconde guerre mondiale. Et la reconstruction a un peu forcé sur le béton. Les fameux « tonnerre de Brest », les vents glaciaux de la rue de Siam en hiver, donnent à cette ville un caractère dur à vivre, et c’est tout ce qui fait son charme pour ses nombreux amoureux.

Depuis le début dédiée et tournée vers la mer, Brest fut le théâtre de nombreux drames maritimes, point de départ d’expéditions fantastiques comme celle de Lapérouse en 1784 (qui disparut lui-aussi à cette occasion), de l’Ecole Navale… Elle fut durant la guerre une base sous-marine allemande, puis après-guerre, française. Brest est actuellement l’un des principaux ports militaires français, et contient plusieurs sous-marins nucléaires.

Le quartier de Recouvrance, et son pont, l’arsenal militaire et la Rue de Siam, sont les principaux lieux touristiques de la ville, avec bien-sûr le château et la Tour Tanguy.

Les maisons de la rue de Saint-Malo, à Recouvrance, sont du XVIIIe.

  1. Musée de la Marine : Miraculeusement épargné par les destructions de 1944, le château médiéval est le monument historique le plus ancien de Brest. Dix-sept siècles d’histoire abritent aujourd’hui le musée national de la Marine. Maquettes de navires, tableaux, sculptures.

  2. 02 98 22 12 39 – Site Internet

– Musée de la Tour Tanguy : Seul vestige médiéval avec le château, la Tour Tanguy abrite un musée municipal gratuit présentant divers documents historiques et maquettes reconstituant le vieux Brest d’avant 1939.

02 98 00 88 60 – Page Internet

– Musée des Beaux-Arts : Ce musée est comme un point d’ancrage dans la ville nouvelle : un lieu où retrouver, à travers l’expression artistique, une mémoire ailleurs effacée. C’est pourquoi on privilégia d’emblée l’acquisition de peintures européennes depuis la fin du XVIe siècle jusqu’à nos jours. – 24, rue Traverse
Tél : 02 98 00 87 96 – 
Page Internet

– Musée Mémorial Fort Montbarey. Ce musée dans un fort construit par Louis XVI entre 1777 et 1784, raconte l’histoire du Finistère pendant la Seconde Guerre mondiale et sa libération.

– Le Conservatoire national botanique : niché au cœur du vallon du Stang-Alar est un espace unique de 40 hectares de réputation internationale. Il recueille, conserve et cultive les espèces rares en voie de disparition des îles du monde entier. 02 98 02 46 00 – Page Internet

– Océanopolis

L’un des plus impressionnants aquariums de France. Il vous donne la possibilité d’explorer toutes les mers du globe. Un voyage qui associe approche scientifique et spectaculaires mises en scène.

– 3 pavillons : Tempéré, Polaire, Tropical.

– 42 aquariums de 50 à 1 000 000 de litres.

– 3,7 millions de litres d’eau de mer.

– 10 000 animaux de 1 000 espèces différentes.

http://www.oceanopolis.com

Festivals 

– Astropolis : Festival de musiques électroniques en Bretagne, en août (site officiel)

– Festival du conte : en novembre

– Fête Internationale de la mer et des marins : en juillet tous les 4 ans

– Festival du film court : en novembre, organisé par l’association côté Ouest

– Festival de la radio et de l’écoute à Brest : en décembre, organisé par l’association longueur d’onde

– Vivre la Rue fait revivre la si rare et charmante rue St Malo (XVIIIème) à Recouvrance

Souvent des concerts et animations sur le port en été.

Le chanteur Miossec, ou le navigateur Olivier de Kersauzon, sont parmi les principales figues actuelles de la ville.

– Gare TGV vers Paris-Montparnasse

– http://www.brest.aeroport.fr/fr/

– http://www.brest-metropole-tourisme.fr/

 

Plougastel-Daoulas :

Cette petite ville au sud de Brest est connue à la fois pour ses délicieuses fraises à déguster sans modération en saison, mais aussi pour son grand calvaire.

– Le 27 septembre 1598, Le Seigneur de Kererault meurt de la peste qui dévastait la région depuis plusieurs années. Il émet alors le voeu de faire construire un calvaire après sa mort s’il est le dernier mort de l’épidémie. Achevé en 1604, le grand calvaire de Plougastel ressemble à ceux du centre-finistère (voir notre page spéciale) de part sa majesté et le nombre de ses statues (181). Le Christ et ses larons crucifiés dominent l’ensemble. Chaque personnage est campé, d’une façon placide et presque hiératique, dans le costume que portaient les acteurs des mystères bretons, tels que les voyaient représenter les paysans de Plougastel, sur le parvis de leur église.

– De (vraiment) magnifiques petites chapelles jalonnent la campagne aux alentours. Idéal comme étapes de balades ou randos.

– Le Pont de l’Iroise fut construit entre 1991 et 1994.

– Musée de la fraise et du patrimoine : http://musee-fraise.net/ – rue Louis Nicolle – Tél : (33) 02.98.40.21.18

– Fête des fraises le 2e dimanche de juin.

http://www.mairie-plougastel.fr

 

Carantec

Cette ville est une importante station balnéaire. Très belles promenades le long de la cote, entre autres a la pointe de Pen al Lann (a l’est de la ville) ou encore sur l’îlot Callot.

http://www.ville-carantec.com/fr/office_de_tourisme

plan : http://www.ville-carantec.com/fr/plan_de_la_station

GOLF DE CARANTEC

golf.carantec@wanadoo.fr

Rue de Kergrist

Tél : 02 98 67 09 14

29660 Carantec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *