Guide voyage France

Paris Folies ! (Cabaret, chippendales, Moulin-Rouge, french-cancan…)

Les Quartiers les plus agités à la nuit tombée sont la rue des Canettes (6e), Odéon (6e), Saint Germain (6e), Fontaine Saint-Michel (5e), Les Halles (1er), les Champs-Elysées (8e), la  place de la Contrescarpe (5e).

Les Cabarets

Sélection d'activitées notées par des milliers de touristes !

Les Cabarets DE MONTMARTRE :

– Le Moulin Rouge : célèbre de part la monde, l’inventeur du French Cancan est au pied de la Butte Montmartre depuis 1889, et est depuis lors l’incontournable symboles des nuits parisiennes.

Les dix premières années du Moulin Rouge se sont enchaînées dans un tourbillon de soirées plus extravagantes les unes que les autres : inspirées du cirque, on retrouvait des attractions – dont celles du Pétomane, restées célèbres dans les annales…

Autour du French Cancan, on monta les premières revues – celle des Circassiens et Circassiennes en 1890. On y organisait des concerts bals tous les jours à 22 heures et du scandale avec le bal des Quat’z’Arts et son défilé de Cléopâtre nue portée par quatre mâles, entourés de jeunes filles tout aussi dénudées et alanguies sur des lits de fleurs…

Sous des pseudonymes particulièrement imagés et plutôt canailles, les plus illustres danseuses de l’époque rivalisent, chacune avec leur tempérament, sur la scène du Moulin Rouge. La figure de proue incontestée du French Cancan reste la célèbre Goulue et sa gouaille inimitable. Mais elle n’est pas la seule à s’illustrer dans l’art du cancan : on retrouve régulièrement sur scène Jane Avril surnommée Jeanne la Folle, la Môme Fromage appelée ainsi en raison de son jeune âge, Grille d’Egoût connue pour son goût du chahut, Nini Pattes en l’Air qui ouvrira une école de Cancan ou encore Yvette Guilbert

Toulouse-Lautrec, fidèle parmi les fidèles, est le grand témoin de cette période faste. Parmi l’ensemble de ses œuvres, dix-sept d’entre elles, dont certaines célèbres dans le monde entier, sont directement inspirées du Moulin Rouge. Dès 1850, Céleste Mogador, danseuse vedette du Bal Mabille, invente une nouvelle danse, le quadrille : huit minutes à couper le souffle sur des harmonies parfaites et avec Offenbach comme maître de musique incontesté. Un rythme endiablé, de l’équilibre, de la souplesse, à la limite de l’acrobatie, les danseuses du Quadrille dans leur costume affriolant, font alors perdre la tête au Tout-Paris.

Le Moulin Rouge 82 bd de Clichy – 01 53 09 82 82 www.moulinrouge.fr


– Le Lapin Agile : 4, rue des Saules, est le seul survivant des cabarets montmartrois. En 1860, ce n’est qu’une guinguette Au Rendez-vous des Voleurs qui devint le Cabaret des Assassins puis le Lapin Agile grâce à l’enseigne d’André Gill (1880).

– Le Tire-Bouchon : 9 rue Norvins – Tél : 01 42 55 12 35

Près de la place du Tertre.

– Chez Michou : Le célèbre cabaret de transformistes

80 rue des Martyrs

01 46 06 16 04

www.michou.com

– La Nouvelle Eve : 25 rue Fontaine – Tél: 01 48 74 69 25

www.lanouvelleeveparis.com

– Chez ma cousine  : 18 rue Norvins

Tout un tas d’animations montmartroises pendant les dîners. Près de la place du Tertre.

www.cabaretchezmacousine.com

CABARETS DES CHAMPS-ELYSEES :

crazy horse

Le Crazy Horse Saloon est un cabaret parisien présentant des shows érotiques. Il a été créé en 1951 par Alain Bernardin.

La particularité majeure du lieu est “d’habiller” les danseuses d’effets de lumières.

Les tableaux érotiques sont entrecoupés de numéros traditionnels de cabaret comme des actes de magie.

Un certain nombre de danseuses acquirent dans ce lieu une certaine notoriété, en particulier Lova Moor.

Avenue Georges V

www.lecrazyhorseparis.com


Le Lido : Depuis 1946, le célèbre cabaret des Champs à monté d’incroyables spectacles et accueilli nombre de personnalités : Shirley MacLaine, Laurel et Hardy, Elton John…

70 artistes, dont les fameuses Bluebell Girls et les Lido Boy dancer animent la revue “Bonheur” dans des attractions époustouflantes, 23 décors dont une (vraie) patinoire…

Avenue des CHamps-Elysées

www.lido.fr


– Les Folies Bergère

Depuis 1870 elles organisent des revues exubérantes et font la vie nocturne de Paris, tout comme sa réputation ! Un cabaret ou passèrent et passent toujours un grand nombre de stars.

Les Folies Bergère – 32, rue Richer – 75009 Paris – 0892 68 16 50

www.foliesbergere.com

AUTRES :

 

– Pigalle : excepté le Moulin Rouge, les autres clubs sont généralement des endroits glauques, dont les tenanciers ou des aguicheuses tentent d’attirer le chaland sur la rue. Mais on y trouve également le…

– Depuis les Halles, vers le nord, la rue Saint-Denis alterne sex-shops (et prostituées) sur 2000 mètres.

– MUSEE DE L’EROTISME

Lieu unique consacré à l’art érotique sous toutes ses formes et de toutes les époques : peintures, sculptures, arts graphiques, objets d’art, mobilier.

Les collections permanentes regroupent plus de 2000 pièces originaires d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie.

Expositions temporaires d’artistes contemporains et de collections privées.

Collection privée « Maisons Closes ».

Tous les 6 mois, des artistes exposent pendant quelques mois.

72, boulevard de Clichy  75018  PARIS – Métro : Blanche – www.musee-erotisme.com

– Paris Gay 

– STRIP-TEASE :

– Le Hustler Club / Larry Flint (tout récent, près des Champs-Elysées).

13-15, rue de Berri  75008  PARIS – Métro : Charles de Gaulle Etoile – tel : 01 53 53 86 00

www.hustlerclubparis.com

– Pink Paradise

Le premier “table dance” de France. Strip Tease chic !

49-51, rue de Ponthieu  75008  PARIS – Métro : Franklin-D Roosevelt

tel : 01.58.36.19.20 – www.pinkparadise.fr

– Stringfellows

Ambiance salon et boiseries, style boudoir 1900.

27, avenue des Ternes – Métro : Ternes – tel : 01 47 66 45 00 – www.stringfellows-paris.net

Chippendales :

– Folies Pigalle

Spectacles “interdits aux hommes” chaque vendredi et samedi à 21h

11, place Pigalle – Métro : Pigalle – tel : 01.40.36.71.58 – www.sexyboysband.com

– Le Pénitencier

“Spécialiste de l’enterrement de vie de jeune fille et de garçon” – 22, rue Jacob  – Métro : Saint Germain des Prés – tel : 01.43.26.45.93 – www.lepenitencier.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *