Avec l’Opéra en son centre, le quartier des Grands Boulevards est un des endroits de promenades et de shopping favoris des parisiens et des touristes. Ces larges avenues ont été tracées au XIXe siècle, sous Napoléon III par le préfet Haussmann, époque de la construction de l’Opéra également. On y trouve les grands magasins parisiens comme le Printemps et les Galeries La Fayette.

(Photo ci-contre : Gene Kelly dans Un Américain à Paris)


L’Opéra Garnier

Son prestige et sa beauté incite grandement le passant à aller se prendre un billet pour la représentation du soir !

Achevé en 1865 par l’architecte Charles Garnier, il est
l’un des plus vastes théâtres du monde. Sa scène peut contenir 450 personnes. Rien que son lustre central pèse plus de 6 tonnes à lui-seul ! Le cadre est grandiose, mais la place du public a été un peu oubliée : il ne peut contenir que 2200 spectateurs. Les ballets et opéras classiques y ont fait leur retour en force depuis l’ouverture de l’Opéra-Bastille, plus contemporain.

(Crédit photos : www.folp.free.fr)

L’extérieur de l’Opéra

Il faut prendre un peu de recul pour bien voir son magnifique dôme, et la singularité du travail de Garnier.

Haussmann voulait planter des arbres sur l’avenue de l’Opéra, mais Garnier s’y opposa, ne voulant pas que son oeuvre soit dissimulée.

L’opéra fait 172 m de long, 101 m de large et 79 m de haut. Sa décoration est éclectique, parfois chargée, mais toujours fastueuse et élégante. À l'extérieur comme à l'intérieur, le jeu de la pierre calcaire aux nuances blondes, des marbres de couleur et les parties recouvertes d'or soulignent la qualité du dessin et des proportions. Garnier prétendait vouloir aller à l'encontre de « la tristesse de l'urbanisme haussmannien ». Moderniste, l'architecte utilisa également le fer en de nombreux endroits.

Le célèbre sculpteur Jean-Baptiste Carpeaux, participa à l’ornementation. Au pied de la façade et à son extrémité nord, son groupe allégorique en pierre d'Échaillon représentant la « La Danse ». Une copie fidèle, réalisée par Paul Belmondo en 1964 à remplacé l'original, celle-ci, ayant souffert des intempéries et de la pollution, peut être admirée aujourd'hui au musée d'Orsay.

Au dessus de l’entrée, on peut voir le magnifique balcon de la loggia, d’inspiration Rennaissance italienne.

La façade ouest : Avec ses colonnes vertes à l’entrée et son aigle impérial de bronze, on y voit également la double rampe conçue pour permettre à l’empereur d’accéder directement à sa loge en voiture. Les salons du Pavillon de
l’empereur sont transformés en un charmant musée (maquettes de décors, bijoux de scène, tableaux...) et une bibliothèque de l’Opéra qui conserve de précieuses partitions manuscrites de Rameau, Wagner, Charpentier...


L’intérieur de l’Opéra

Depuis l’entrée on aperçoit l’éblouissant grand escalier. On ne peut voir le Grand Foyer et la Salle qu’en assistant à une représentation.Tout est conçu comme un chemin pour faire passer les spectateurs de la réalité au rêve, en partant de l’extérieur de l’Opéra et en se dirigeant vers la salle de spectacle.

Assis (et statufiés), les compositeurs Rameau, Lully, Gluck et Haendel vous regardent passer dans le grand vestibule.

En forme de fer à cheval, la grande salle de spectacle est un des coeurs artistiques de Paris. Ses couleurs dominantes sont le rouge et l’or. Construite en étages, elle est dominée par un plafond peint par Chagall, ajouté en 1964, et par le grand lustre. Elle fait 20 mètres de hauteur, 32 mètres de profondeur, 31 mètres de largeur maximale. La scène fait 60 mètres de hauteur, dont 45 mètres de cintres et 15 mètres de dessous, 27 mètres de profondeur, 48,50 mètres de largeur pour 16 mètres d'ouverture de cadre. Son plancher est en chêne (peint ici à droite par Degas).


L’Université de Columbia propose de superbes vues à 360 degrés qui valent mieux qu’un long discours :

Place de l’Opéra, Rotonde Abonnés, Grand Vestibule, Rotonde des abonnés, grand escalier : 1, 2, 3 et 4.


- Visite virtuelle (officielle)

en cliquant ici

- Site internet de l’Opéra : www.operadeparis.fr

- Réservations : 0 892 89 90 90 (0,337€ la minute)

depuis l'étranger + 33 (1) 72 29 35 35

- Métro : Opéra


Les fans de musique peuvent également cliquer ici pour voir notre note sur la Cité de la Musique.


Outre les grands cafés comme le Café de la Paix, le bar Américain le Harry’s est très sympathique à partir de la fin d’après-midi (5, rue Daunou, à deux pas, en face de l’Opéra) (et sert de vrais hot-dogs Américains).


(Crédit photos ci-dessous : www.folp.free.fr)

Les Grands Boulevards

On peut se promener soit sur l’Avenue de l’Opéra (en face), soit en direction de la Madeleine (à gauche quand on regarde l’Opéra), soit vers la droite sur la boulevard des Capucines, soit, enfin, sur le boulevard Haussman et ses grands magasins, juste derrière l’Opéra.


A mi-chemin de La Madeleine, on voit se détacher les célèbres lettres blanches sur fond rouge de la salle de music-hall l’Olympia, ouverte dès 1888 par le fondateur du Moulin-Rouge.

- Voir un film sur l’histoire de l’Olympia

- Site internet et programme des concerts de l’Olympia


La Madeleine (tout simplement), est le nom des parisiens pour désigner l’église de La Madeleine. De structure néo-classique, sa construction fut étalée entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIX, en raison des troubles révolutionnaires de cette époque. Suite à la construction de la place de Louis XV (place de la Concorde), on décida de raser la précédente église de la Madeleine pour
construire celle-ci, orientée et intégrée dans le nouvel ensemble monumental. La première pierre fut posée en 1763 par Louis XV en personne.

Napoléon en fit un temple à la gloire de son armée, elle faillit ensuite être une gare, puis, enfin, une église en 1845. L’intérieur, très homogène (il fut réalisé rapidement), rappelle les édifices antiques. La grande orgue de Cavallé-Coll (1846) fait de La Madeleine un des lieux privilégiés de la musique à Paris. Camille Saint-Saëns ou Gabriel Fauré en furent titulaires.

Le restaurant Maxim’s est dans la rue Royale, juste en face (voir cette page pour le quartier Saint Honoré, et celle-ci pour la Concorde et les Champs-Elysées).

http://www.eglise-lamadeleine.com

(Crédit photos : www.folp.free.fr)

Boulevard des Capucines (à l’Est (à droite quand on le regarde) de l’Opéra)

On peut le suivre pendant 10mn de marche (il se transforme en boulevard des Italiens, puis Boulevard Montmartre) jusqu’à la station de métro Grands Boulevards. Cette avenue fut pendant tout le XIXe siècle le terrain d’exhibitions de toutes les Merveilleuses, Muscadins, Gandins et Dandys ! Aujourd’hui encore de “jolies personnes” se mêlent aux affairistes pressés : les boulevards bouillonnent de vie.

Au niveau du métro Richelieu-Drout, le restaurant Le Cardinal fait de bons menus-déjeuners pour des prix très abordables. La rue Drouot est le siège de l’hôtel des Ventes Drouot.

Au 11 boulevard Montmartre commence le passage des Panoramas (ne pas le rater) et ses boutiques (photo de droite). Ouvert en 1799, il tient son nom de grands panoramas peints sur des toiles qui le décoraient à l’origine.

Presque en face, au 10 boulevard Montmartre, le passage Jouffroy est doublement célèbre, pour son ambiance XIXe également, mais aussi pour son musée Grévin, musée de cire connu dans le monde entier. Ouvert en 1847, le directeur du journal Le Gaulois, Arthur Meyer, s’associa au caricaturiste Grévin pour y ouvrir la première galerie de personnages de cire. Le musée compte aujourd’hui plus de 300 personnages célèbres. Il reconstitue également des scènes célèbres de l’histoire de France et du monde. Il comprend également un théâtre et organise régulièrement des concerts.

www.grevin.com

Juste derrière, au 7, rue du Faubourg Montmartre, le restaurant Chez Chartier (photo de droite) vaut à la fois le coup d’oeil pour sont décor XIXe - il fut créé en 1896 par Frédéric Chartier dans un ancien hall de gare - son ambiance et ses prix très bon marché. Un des endroits populaires incontournables de la capitale. Pas de réservation.

(Crédit 2 photos de gauche : www.folp.free.fr)



Boulevard Haussmann

Juste à l’arrière de l’Opéra, donc, c’est aussi à cet endroit exact que se trouvent les grands magasins

Grands Magasins comme le Printemps et les Galeries Lafayette, énormes centres commerciaux consacrés à la mode et aux produits esthétiques.

L’actuel Printemps (photo) date de 1910, dominé par une coupole à 42 mètres de hauteur. On monte aux étages par un escalier Art Nouveau à 4 révolutions. Le magasin de la rue du Havre, à côté, est surmonté d’une terrasse panoramique dont on peut avoir une magnifique vue sur Paris.

http://www.printemps.com/groupe_printemps


(Crédit photos ci-dessus et ci-dessous : www.folp.free.fr)


Galeries Lafayette

Avec 36 millions de visiteurs par an (100 000 par jour !!!) elles forment la plus grande surface commerciale du monde occidental, et le premier chiffre d’affaires d’Europe. Elles sont implantées ici depuis 1893. Le nouveau magasin, créé en 1912, comporte 5 étages, et une grande coupole de style byzantin à 33 mètres de hauteur, constituée de vitraux peints.


Métros : Chaussée d’Antin, La Fayette ou Havre-Caumartin (ou Opéra)


En poursuivant le boulevard vers l’ouest, on passe devant la Chapelle Expiatoire (sur la gauche) construit à l’emplacement du cimetière de la Madeleine d’où furent exhumés les dépouilles de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Ils reposent désormais dans la nécropole des rois à Saint-Denis.


Puis on arrive à l’Eglise Saint-Augustin. Parfaitement intégrée dans le nouveau Paris de Haussmann, elle a été un peu construite à ces fins, entre 1860 et 1871. Elle mesure 100 mètres de long, et sa coupole est à 80 mètres de hauteur. SUr la façade on peut voir les symboles des 4 évangélistes, et les 12 apôtres au-dessus. Ses grandes orgues ( 3 claviers et 54 jeux) sont l’oeuvre du facteur Charles Barker.


Métro : Saint-Augustin


Au sud de l’opéra, ou bien si vous êtes à côté de la Madeleine, vous êtes tout près de la rue Saint-Honoré, de la place Vendôme et du Palais-Royal (cliquez sur les liens pour voir nos pages).

(Crédit photo : www.folp.free.fr)



RETOUR PAGE PARIS


 




Your

ad

here

Pub

Paris

Les visites Thématiques :

Evénements 2007Evenements.html
Paris RomantiqueParis-Romantique.html
Paris by nightParis-by-night.html
RestaurantsParis-Restaurants.html
Pour les enfantsParis-Enfants.html
Paris FoliesParis-Folies.html
BalladesParis-Balades.html
Paris en busParis-en-Bus.html
SportsParis-Sports.html
Histoire de ParisHistoire-de-Paris.html
ShoppingParis-Shopping.html
LittéraireParis-Litteraire.html
Da Vinci CodeParis-da-vinci-code.html

PAR ORDRE

ALPHABETIQUE :

Air (Musée de l’)

Arènes de Lutèce

Arc de Triomphe (Etoile)

Arc de Triomphe (Louvre)

Archives

Armée (musée invalides)

Arts Premiers (Musée)

Arts Décoratifs (Musée)

Arts et Traditions popul.

Arts Modernes

Assemblée Nationale

Bagatelle (jardins de)

Bastille (place de la)

Bateaux-Mouches

Beaux-Arts (Musée)

Beaux-Arts (Ecole)

Berges de la Seine

Boulogne (Bois de)

Butte-aux-Cailles

Carnavalet (Hôtel-Musée)

Catacombes

Musée Beaubourg

(Centre Pompidou)

Canal-Saint-Martin

Champ-de-Mars

Champs-Elysées (avenue)

Chantilly (Château)

Chartres (Ville)

Châtelet (quartier)

Chasse (Musée de la)

Cité (Ile de la)

Cité de la Musique

Clémenceau (musée)

Conciergerie (Prison)

Concorde (place de la)

Découverte (palais de la)

Daguerre (rue)

Disneyland

Eiffel (tour)

Elysée (palais)

Fontainebleau

Galeries et passages

Gobelins (manufacture)

Grands Boulevards

Grand Palais

Grévin (Musée de cire)

Halles (quartier des)

Histoire Naturelle (musée)

Homme (Musée de l’)

Hôtel-de-Ville

Invalides

Luxembourg (jardin)

Madeleine (église de la)

Marais (quartier du)

Marché aux Puces

Monceau (parc)

Monet (Musée)

Montaigne (haute-couture)

Montagne Saint-Geneviève

Montmartre

Montparnasse (Tour)

Mouffetard (quartier)

Moulin-Rouge

Moyen-Âge (Musée Cluny)

Notre-Dame-de-Paris

Opéra-Garnier

Orsay (musée)

Palais-Royal

Panthéon

Père-Lachaise

Petit Palais

Picasso (Musée)

Pigalle

Plantes (jardin des)

Pont-Neuf

Quartier Latin

Rodin (musée)

Sacré-Coeur Montmartre

Saint-Denis (Basilique)

Saint-Eustache (Eglise)

Saint-Germain-l’Auxerrois (Eglise)

Saint-Germain des Prés

(Quartier)

Saint-Jacques (Tour)

Saint-Louis (Ile)

Saint-Sulpice (Eglise)

Sainte-Chapelle

Saint-Honoré (Rue)

Sorbonne (université)

Trocadéro

Tuileries (jardin des)

Vallée-aux-Loups

Vendôme (place)

Versailles

Villette (cité des sciences)

Vincennes (château et zoo)

Vosges (place des)

Accueil


Louer une Voiture

Billets d’Avions

Réserver un Hôtel

Louer une Maison




--------------------------------------------------------


UNE AUTRE DESTINATION ?

CHOISIR un musée :

--------------------------------------------------------


Contacts



Retour page PARIS

Choix par

Arrondissement :

Opéra &

Grands Boulevards

Le premier guide de voyage complet et gratuit sur internet